Agadir: Un mois de novembre dédié au 7ème Art

Cinéma, migration et femmes à l'honneur
Nathalie PERTON
Editor Made in Agadir
6 novembre 2014

Fin octobre, la manifestation des 5000 lecteurs réunis à Agadir avait donné le ton d'une rentrée culturelle ambitieuse. C'est dorénavant aux films et documentaires, aux scénaristes et aux réalisateurs qui travaillent sur la thématique de la migration, aux reportages et aux documentaires sur les femmes qu'Agadir dédie sa scène culturelle.

Le mois du documentaire à l' Institut Français, du 1er au 30 novembre

L' Institut français d’Agadir lance l'offensive associé au Conseil national des Droits de l’Homme et aux associations de femmes de la région pour animer les projections du Mois du film documentaire 2014. Cette année, la programmation est construite autour de la thématique de la ou des “Femme(s)”; vaste programme ! Et c'est d'une programmation originale et éclectique dont on profitera. Né de la volonté de promouvoir auprès du grand public l’écriture cinématographique originale que représente le documentaire, le mois du film documentaire, qui en est à sa 15ème édition, connaît un succès ininterrompu depuis ses débuts. Soutenues à l’international par l’Institut français dans plus de 40 pays, les projections de films documentaires seront accompagnées de rencontres, de tables rondes et de débats.

Les rendez-vous des projections

 Le mardi 4 novembre : "Le seuil du désert" de Ramon Vila (Espagne) qui décrit l'épopée d'une marocaine refusant la condition de ses semblables et retournant à l'université, "Safar" un documentaire de Talheh Daryanavard (Belgique) où le voyage physique et introspectif de trois amies iraniennes vers leurs îles d'origine et le spectaculaire "Casablanca calling" (photo) de Rosa Rogers (Grande Bretagne) qui traite des Morchidates, nouvelle génération de femmes imams. Le mercredi 5 novembre : "D’un voyage à l’autre" un road movie de  Christian Van Cutsem (Belgique), le mercredi 19 novembre: "La langue de Zahra"  de Fatima Sissani (France), un documentaire exquis sur les joutes oratoires kabyles ; et le jeudi 20 novembre, l'étonnant "No burqas behind bars" de Maryam Ebrahimi et Nima Sarvestani (Suède), un documentaire tourné dans une prison de femme afghane. Mais l'institut français ne s'arrête pas là et s'associe au Festival "Cinéma et Migrations" qui aura lieu dès la seconde semaine de novembre.

Ainsi sera inaugurée la 11ème édition du Festival "Cinéma et Migrations" à partir du 11 et jusqu'au 15 novembre 2014, un festival cinématographique dédié aux immigrés du monde. Initié par l'association "Initiative Culturelle"; le festival est placé sous le haut patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI. Cette rencontre artistique permettra d'accueillir des films marocains et internationaux, une programmation riche et variée de films mis en scène par des réalisateurs issus de l'immigration traitant les différentes formes de l'immigration du monde.

Un jury présidé par des grands noms de la culture, des représentants illustres de l'immigration

La réalisatrice, femme politique plusieurs fois ministre en France et qui se fit connaitre par l'inoubliable "Mémoire d'Immigrés " était effectivement prédestinée pour assurer la présidence de ce jury; il s'agit de Yamina Benguigui, présidente pour la compétition long métrage. Le jury de la compétition officielle des courts métrages, lui, fruit d'une collaboration et d'un partenariat avec l'Université Ibn Zohr (UIZ), aura comme chef de file Salah El Wadie, poète et romancier marocain, militant des droits de l'Homme.

Master class avec des stars et promotion du cinéma marocain; scénaristes et réalisateurs en herbe : à vos agendas ! Même les plus petits auront leur festival

En effet, cette dernière édition multiplie les ambitions : promouvoir le cinéma amazigh et marocain, créer des échanges entre les étudiants et de grands noms de la réalisation et initier même les enfants. Pour se faire, quatre films documentaires seront diffusés traitant de l'émigration en présence de leurs réalisateurs, dans le cadre d'un partenariat avec l'Institut français d'Agadir en plus d'un panorama sur le cinéma amazighophone, avec à la clé la projection de films représentant l'évolution cinématographique marocaine de langue amazighe.

De plus, des master-class seront organisées au profit des étudiants des différentes filières des métiers du cinéma et seront encadrées par des professionnels, dont Yamina Benguigui et Nour-eddine Lakhmari. Puis, une conférence sur "l'émigration au féminin" sera animée par Aicha Belarbi, sociologue marocaine et ancienne ambassadrice à l'Union européenne dans le cadre d'un  partenariat avec l'Observatoire régional des migrations : Espaces et sociétés. Les organisateurs prévoient aussi une table ronde sur "La distribution des  films au Maroc", qui sera animée par Najib Benkirane, producteur et président  de la Chambre des distributeurs de films. Enfin, le festival propose une programmation "Migra-mômes" pour les petits gadiris, comportant des projections de films d'animation et des contes autour du thème de l'émigration, et des séances de sensibilisation contre toutes les formes de violences, et ce en partenariat avec l'Association " Touche pas à mon enfant", l'Institut Français d'Agadir et une école privée de la ville. 

Retrouvez le programme en ligne dans notre agenda du 11ème Festival Cinéma et Migrations.

Texte Nathalie Perton 
Photo DR 

 

Nathalie PERTON
Editor Made in Agadir
6 novembre 2014

Institut Français Agadir

  • Centre culturel
Rue Chenguit Nouveau Talborjt 80001, Agadir
Get Directions
+212528841313

Vous aimerez aussi