Hommage aux artistes tunisiens.

Culture
Editor Made in Tunis
21 septembre 2011

Jamais la Tunisie n’aura été autant mise à l’honneur dans le monde, jamais les artistes n’auront été aussi visibles et appréciés. Depuis janvier, les créateurs se manifestent et nous rappellent combien le pays compte de talents.

On connait mieux les personnalités et stars tunisiennes telles que le talentueux Anouar Brahem, le producteur, homme d’affaire et ancien manager de Michael Jackson, Tarek Ben Ammar où l’humoriste Michel Boujenah. On connait moins les artistes tunisiens qui, eux aussi, n’ont pas manqué de faire leur révolution, se rassemblant devant le théâtre municipal, se réunissant pour définir leurs désirs, le statut de leur profession, d’avancer administrativement pour avancer artistiquement. On se souvient de Amel Mathlouthi, chantant librement sur l’avenue Bourguiba. Depuis, les artistes continuent à faire leur chemin. 

Les tunisiens voient émerger des photographes qui ont montré les images de la révolution. Les photographies du collectif Dégage prises en janvier n’ont pas fini de faire un tour d’Europe.  Le travail des douze photographes amateurs et professionnels a d’abord été exposé à Paris, puis Milan, Berlin et Bruxelles. 

Mercredi 21septembre, le film de Nadia El Fani sort dans les salles françaises. La documentariste a commencé son tournage bien avant la révolution. Laïcité Inch ‘allah montre les tunisiens ne jeûnant pas pendant le ramadan. Le film pose les questions du rapport à la religion, de l’hypocrisie mettant sur le devant de la scène le débat sur la laïcité. Cette année, Docks Art Fair, le salon international d’art contemporain de Lyon a sélectionné et invité trois galeries tunisiennes pour présenter le travail des artistes du cru. Les galeries et leurs artistes seront également dans la ville ocre du Maroc pour Marrakech Art Fair début octobre. Le monde n’a décidément pas fini de découvrir les créations made in Tunisie. 

La musique a également une place de choix. Bendir Man et le rappeur El General peuvent désormais chanter sur des scènes internationales. Le concert «hymne à la liberté» dédié à l’amitié franco-tunisienne a réuni à Carthage une scène éclectique et étonnante. Les artisans ont aussi le droit à leur heure de gloire, même s’ils ne manquaient pas les rendez-vous à l’étranger, les stands des artisans tunisiens ont cette année un nouveau goût et le public porte un regard différent sur le pays représenté par ces artistes de la matière. Cinema, danse, théâtre, musique, il est fort à parier que cette année restera dans les annales artistes du pays. 

 R.M.

@Photo, installation Emilien Bernard/Zoo Project.  

 

Editor Made in Tunis
21 septembre 2011

    Vous aimerez aussi