À savoir

Tout est bon dans le cactus !

Par:  

NATURE De couleur verte et orange, quelques touches de rouge et des fines épines, la figue de barbarie est un étrange fruit venu d’Amérique du Sud. En Tunisie, on évite de le toucher pour ne pas se piquer, mais on apprécie son goût inimitable. La figue de barbarie est bien plus qu’un fruit populaire et savoureux. Il possède mille et une vertus.

Le cactus figuier de barbarie l’Opuntia ficus-indica donne naissance à ce fruit étrange et comme tout cactus, il pousse rapidement sur les terres les plus arides. Introduit en Tunisie au début du XVIème siècle, ce cactus s’est implanté sur le pourtour méditerranéen ainsi qu’en Afrique du Sud. Il est cultivé sur 500 000 ha, principalement dans la région de Kasserine, Thala, Grombelia et du coté du Cap Bon. Son fruit charnu aux multiples graines, près de 300 par figue, est très apprécié en été et reconnu pour ses propriétés nutritionnelles. Souvent utilisé au Mexique pour soigner, la figue de barbarie est un puissant antidiarrhéique, riche en sels minéraux, en eau, et en vitamine C et A. Les femmes apprécient les faibles calories du fruit et les nouvelles crèmes à base d’huile de figues de barbarie anti oxydantes agissant sur le vieillissement cutané.

Aussi, l’huile qui provient des graines, possède deux fois plus d’acides gras poly-saturés que la fameuse huile d’argan. Les vertus hydratantes du fruit et de ses graines sont désormais reconnues.  Dans certains villages les femmes cueillent les petites raquettes, y ajoutent un peu d’eau et les broient. Après quelques minutes, les raquettes commencent à mousser. Un shampoing hydratant et nourrissant est ainsi préparé en quelques minutes. Des études en laboratoire ont prouvé que la figue de barbarie réduit le taux de cholestérol.

Un cactus pousse tout seul !

En Tunisie, le cactus est essentiellement cultivé pour son usage fourragé. Les raquettes constituent une base alimentaire bon marché et nutritive pour les animaux. Une aubaine pour quelques éleveurs et agriculteurs qui ont compris que tout est bon dans le cactus. La plante est une excellente barrière contre la désertification, conserve la richesse des sols et ne nécessite pas d’arrosage intensif. Les agriculteurs qui l’utilisent également comme barrière naturelle aiment raconter qu’un cactus pousse tout seul, il suffit de poser une raquette au sol et en quelques jours elle aura pris racine, même dans peu de terre. Les petites raquettes peuvent être consommées en salade, ou frites. On peut également les conserver en bocaux et il existe d’excellentes confitures de figues de barbarie. On l’aura compris, le figuier de barbarie et son fruit font partie des plantes qu’il faut conserver et développer. La Tunisie pourrait peut être un jour exporter de grandes quantités de ce fruit précieux.

R.M.
Photo DR