La Menara, au coeur des oliviers

Tourisme
Elisa Fourt
Editor Made in Marrakech
23 février 2015

À environ 45 minutes à pieds de la place Jemaa El Fna, l’Avenue Menara donne sur le jardin du même nom. Au centre de celui-ci, un grand bassin au pied d’un petit pavillon, sert de réserve d’eau pour irriguer les arbustes alentours. Le week-end, les Marrakchis aiment se balader dans cette vaste étendue, tranquille et apaisante. Mais beaucoup ignorent l’histoire de cet endroit unique au coeur de la Perle du Sud.

Au douzième siècle, les Almohades érigèrent le parc de la Menara et le bassin qui trône au centre du lieu. À l’époque, ce point d’eau avait plusieurs fonctions : c’était une réserve d’eau, mais aussi une piscine utilisée par les soldats qui y apprenaient à nager, pour se préparer à une probable traversée de la Méditérannée, en direction d’Al Andalus. En 1870, un joli pavillon Saâdien à la toiture verte, fut construit pour abriter, selon la légende, les rendez-vous amoureux des Sultans de l’époque. On raconte même que l’un d’entre eux avait pour habitude, une fois la nuit passée, de jeter sa prétendante dans le grand bassin au lever du soleil...

De nos jours, les amoureux qui s’y promènent ne finissent certainement pas dans l’eau, mais aiment toujours y admirer un merveilleux coucher de soleil. Il est vrai que le paysage qu’offre la Menara en fin de journée est particulièrement magnifique. Les derniers rayons lumineux se reflètent de façon étonnante sur le grand bassin, éclairant le site tout entier. Autour de celui-ci, des arbustes à perte de vue offrent un total dépaysement. Un jardin magique, où l’on ne voit pas le temps passer... Les familles y viennent aussi dans la journée et organisent des petits pique-niques dans l’oliveraie, profitant de la fraîcheur qu’offre le lieu aux visiteurs.

Des oliviers centenaires, mais pas que...

Dans le jardin, des arbres sont plantés à perte de vue : des oliviers bien sûr, mais aussi des cyprès et des palmiers. Ils sont irrigués via des canalisations souterraines les reliant au bassin, lui-même alimenté par l’eau des montagnes situées à une trentaine de kilomètres de Marrakech. Ce système hydraulique, vieux de plus de 700 ans, est signe de l’ingéniosité des architectes qui ont conçu le site. Un réservoir relâche l’eau pour irriguer les plantations au moment de la journée le plus opportun.

S’étendant sur 88 hectares, le jardin de la Menara montre le génie en matière de techniques d’agriculture et d’irrigation des dynasties de l’époque. Impressionnant tant par sa beauté que par son histoire, il représente un lieu incontournable de la ville ocre. Partout, des couples et des familles s’y promènent, profitant de la vue qui s’offre à eux. Autour du bassin, on observe souvent des enfants nourrissant les poissons, qui ont élu domicile dans ce lieu spectaculaire. À l’entrée, des chameaux et des poneys attendent les touristes, curieux de faire un petit tour sur le dos de l’animal. L’ambiance de la Menara est familiale et idéale pour bien terminer une belle journée d’été. Eau, soleil, palais et végétation : encore un lieu exceptionnel qu’il ne faut pas rater.

Texte : Elisa F.

Photo : Josette Goyer

 

Elisa Fourt
Editor Made in Marrakech
23 février 2015

La Menara

  • Monument
  • À visiter
Hivernage 40000, Marrakech
Get Directions

Vous aimerez aussi