Quoi de neuf à Casablanca n°3

Actualités
script api
Editor Made in Casablanca
15 mars 2012

Au programme cette semaine : un ours, une vente d’art, de la gastronomie et de la boucherie, un cash & carry, un déraillement et une agression.

From Casablanca to Dubaï
L’art contemporain se porte bien, aussi bien à Casablanca, qu’à l’étranger. La galerie HD propose une vente d’art contemporain international, et si vous étiez à la Marrakech Art Fair cette année, vous avez sûrement entendu parler de cet ours en cintres… Non ? C’est l’occasion de le voir ! Et l’art contemporain de la ville blanche s’exporte bien aussi : l’Atelier 21 a été sélectionné pour la 6ème édition de l’Art Fair à Dubaï. Bravo !

Fine bouche ou boucherie fine ?
Ripailleurs, gastronomes, et amoureux de la bonne chère, réjouissez vous ! Pour les fines bouches, la rumeur qu’un établissement « Maison Blanche », en tout point semblable à celui de Fès, va très prochainement ouvrir ses portes à Casablanca ! De la ville blanche à la maison blanche, il n’y a plus qu’un pas ! Pour vous autres, amateurs de viande, le géant Koutoubia ouvrira bientôt les portes de son premier centre de formation pour les métiers de boucherie et charcuterie. A Casablanca, on est sûr de ne pas rester sur sa faim…
 

Du métro au carrefour…
L’ex-Metro de Ain Sebaa de Casablanca s’est transformé en Carrefour Maxi. L’ouverture de cet hypermarché « low-cost » se fera vendredi 16 mars 2012 et il sera le premier à ouvrir au Maroc. Le concept est proche de l’hypermarché mais aussi du « cash and carry » où les prix des produits seront de 15 à 20 % moins cher, et seront accessible aux professionnels et aux particuliers.

Crimes en tout genre
Les passagers de la navette Rabat-Casablanca ont été secoués jeudi dernier ! Après avoir quitté la gare de Rabat-Ville vers 19h30, le train rapide arrive à hauteur de Mohammedia... Et tombe sur plusieurs piles de pierres ! Les wagons sont violement secoués, et le train s’arrête une bonne vingtaine de minutes avant de reprendre très lentement le chemin de Casa-Port. Plus de peur que de mal, puisqu’aucun passager n’a été touché. Par contre la partie supérieure de la locomotive aurait été endommagée. Une enquête est en cours… 

Le lendemain, le secrétaire général de l’Institut Français de Casa, est lui aussi victime d’un malfrat : un délinquant récidiviste l’attendait à la sortie de sa salle de sport. L’agresseur lui a mis un coup de couteau face à la résistance de l’agressé, avant de prendre la fuite et de se faire arrêter quelques heures après son forfait. La victime a été immédiatement évacuée à la clinique.

Texte Zara Kadiri

Photo Simon Saliot

 

script api
Editor Made in Casablanca
15 mars 2012

Vous aimerez aussi