Tourisme et voyage, Lieu, À savoir

Les ponts d'Abidjan

Par: Mathieu BIHAN  

TOUS SUR LE(S) PONT(S) Au cœur d’Abidjan, la lagune Ebrié sépare les différents quartiers et communes de la ville. Les ponts qui la chevauchent représentent des liens indispensables dans le quotidien des abidjanais. En 50 ans, l'expansion démographique de la ville nécessite de multiplier ces passerelles, chose faite avec le pont Henri Konan Bédié, véritable symbole du renouveau abidjanais.

Les ponts historiques

Le pont Houphouet Boigny porte le nom du 1er président de la Côte d’Ivoire. Il devient opérationnel en 1957 pour assurer la jonction routière et ferroviaire indispensable entre le quartier Treichville (Abidjan Sud) et le Plateau (Abidjan Nord). Il remplace l’ancien pont flottant datant de 1931. Il fût malheureusement le théâtre du chute de car meurtrière dans la lagune Ebrié qui engendrera 3 jours de deuil national le 5 août 2011.

Le Pont Charles De Gaulle fût achevé en 1967 après 3 années de travaux. Il relie le quartier du Plateau à Marcory. Œuvre de l’architecte Henri Chomette, il est réhabilité en 2012 au même titre que son voisin le Pont Houphouet Boigny. L’engorgement routier sur ces deux ponts est notamment à l’origine des nouveaux projets qui traverseront la lagune Ebrié.

Pont Henri Konan Bédié, le renouveau

Il aura fallu près de 10 ans pour voir la 1ère voiture emprunter le pont HKB. Lancé en 1996, l’appel d’offre est remporté par Bouygues Travaux Public SA. Si la 1ère pierre est posée en 1999, la crise postélectorale de l’époque freine considérablement les travaux, qui ne reprendront qu’en septembre 2011. Symbole de la volonté politique d’Alassane Ouattara, le pont HKB se veut la fierté des abidjanais et de la Côte d’Ivoire. Ce projet de grande infrastructure relance de nombreuses entreprises et impose un système de péage pour assurer la qualité du service rendu aux automobilistes. Emprunter le pont HKB, c’est gagner une 1h de trajet entre les quartiers de Cocody et de Marcory pour le plaisirs des automobilistes d’Abidjan. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site officiel http://www.socoprim.ci/.

Abidjan ne s’arrête pas là

Une fois la locomotive relancée, la ville investit dans la construction d’un 4ème et d’un 5ème pont. Ils relieront respectivement les communes de Yopougon à l’île Boulay et Yopougon à Attécoubé. Ces engagement s’inscrivent dans une vagues de projets routiers importants ainsi qu’en parallèle de la préparation du métro d’Abidjan annoncé par Alassanne Ouattara le 31 décembre 2014. Tout laisse à penser que le gouvernement ivoirien a pris à bras le corps les problématiques d’urbanisation de sa capitale pour assurer son développement redonner du confort de circulation à ses habitants.